fbpx

Compare Listings

Que faire avec les punaises de lit à Paris

  • 17 March 2020
  • 0
Que faire avec les punaises de lit à Paris

Si les punaises de lit avaient complètement disparu dans les années 1990, leur nombre ne cesse d’augmenter depuis les 5 dernières années. Elles affectent plus particulièrement les grandes métropoles comme Paris.

Pour faire face à cette nuisance et traiter un logement contaminé, il est fortement conseillé de mandater un professionnel de désinsectisation et de suivre un protocole de traitement :

  • Laver tous les textiles à 60°C minimum et utiliser le mode séchage au moins 30 minutes
  • Placer les tissus propres dans des sacs hermétiquement fermés
  • Passer l’aspirateur tous les jours et nettoyer l’aspirateur à l’eau chaude
  • Sceller toutes les fissures, réparer les tapisseries décollées et les ouvertures de tuyaux pour qu’il n’y ait plus de cachette possible

Pour s’avérer efficace, le traitement d’un appartement peut s’étendre sur plus d’1 mois et peut vite devenir coûteux, en particulier si l’ampleur de l’invasion est importante. Il faut par exemple compter en région parisienne environ 400 euros pour 2 passages d’un professionnel.

Une question se pose dans ces cas là, qui doit prendre en charge les frais de cette intervention ; le locataire ou le propriétaire ?

Face à cette interrogation, le gouvernement a dû clarifié la responsabilité bailleur-locataire en cas d’infestation.

La loi Elan modifie ainsi l’article 6 de la loi du 6 juillet 1989 pour faire place à un élément complémentaire de la notion de logement décent : « Le bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé, exempt de toute infestation d’espèces nuisibles et parasites… ».

C’est alors au bailleur de fournir un logement décent et de prendre en charge les frais de cette opération.

Si le locataire se rend compte dans les jours ou semaines qui suivent son installation que des nuisibles ou des parasites sont présents, il doit très rapidement le signaler au bailleur pour traiter le problème. Il sera en effet simple à prouver que la présence des nuisibles n’est pas du fait du locataire.

Si l’infestation est relevée par le locataire en cours de bail (par exemple au bout de quelques mois ou de quelques années), il faut traiter et trouver l’origine de cette invasion.

Bien souvent leur apparition est liée à :

  • Un retour de voyage
  • Un contact avec un lieu/personne/objet déjà infesté
  • Un appartement voisin contaminé

Dans le cas où plusieurs appartements de l’immeuble sont touchés, il faut avertir le syndic de copropriété et commencer un protocole pour traiter tous les appartements simultanément.

Ce traitement sera à la charge des tous les propriétaires de l’immeuble.

Si un seul appartement est contaminé en cours de bail, le traitement restera à la charge du locataire.

Enfin, si le locataire quitte le logement et que l’appartement est infesté, il faut absolument traiter le problème avant de relouer le logement. Le propriétaire est alors en droit de traiter l’intervention comme une dégradation du locataire et de faire des retenues sur son dépôt de garantie.

Article rédigé par Eloïse Souchard

Vous souhaitez faire gérer votre bien ? 

Découvrez notre offre complète de gestion locative ou consultez notre infographie sur la gestion locative.